Budget de la ville de Puteaux : « Nous sommes plus qu’interrogatifs sur la solidité et la sincérité des prévisions de la majorité municipale »

Evelyne HardyLors du conseil municipal du mercredi 8 mars 2017, la majorité municipale de Puteaux a présenté le rapport sur ses orientations budgétaires. A partir de ce document préalable au vote du budget 2017, le 30 mars, voici l’analyse de l’état des finances de la commune par Evelyne Hardy, conseillère municipale du groupe Le Rassemblement :

Le rapport sur les orientations budgétaires 2017 de Puteaux est cette année encore fortement critique sur les prélèvements opérés au titre des péréquations entre les communes et comporte une violente attaque sur la baisse de la dotation globale de financement attribuée par l’Etat (DGF), allant même jusqu’à parler de mesure « mortifère ». Puteaux est une ville très riche et n’a pas été habituée à partager ses richesses, alors il est vrai qu’envisager de baisser un peu le train de vie vous fait peur, cela oblige à faire des choix, et nous ne sommes pas sûrs qu’ils s’effectuent toujours dans les bons domaines.

A Puteaux, le montant des recettes de fonctionnement par habitant s’élève en 2015 à 4.027€ contre 1.512€ pour la moyenne des communes, et ce, malgré les baisses de recettes que vous dénoncez si fortement. Notre commune reste donc bien au-dessus de la moyenne.

Face au catastrophisme de votre présentation, il est d’ailleurs à noter que l’exercice 2016 présentera un autofinancement généré par le budget de fonctionnement de 50m€, permettant d’autofinancer les investissements sans recours à l’emprunt. Quelle commune de notre taille peut disposer d’un tel autofinancement pour ses investissements ?

Pour en venir aux réalisations de 2016, sur la section investissements, d’énormes écarts sont à constater par rapport au budget primitif : 59m€ seulement de dépenses d’investissement pour un budget à 117m€ – et un budget primitif avant les DM qui était même supérieur, à 129m€ ; l’année 2016 sera donc celle des records : un objectif atteint à seulement 50% .

J’avais d’ailleurs fait part de mes fortes réserves lors du vote du budget 2016 sur le montant que vous nous présentiez, jugeant ce budget irréalisable, mais comme chaque année, le budget des dépenses est gonflé, les recettes minorées, tout cela dans le but d’éviter à remettre en question le montant des impôts locaux des Putéoliens.

Quant aux recettes d’investissements 2016, elles sont bien supérieures au budget primitif que vous avez voté, 110m€ annoncés dans votre rapport pour un BP de 83m€, soit des recettes supérieures au BP de 27m€, BP il est vrai corrigé en octobre 2016 par une DM de 25m€ portant sur la cession réalisée du lot n°24 des Bergères, opération qui avait été bizarrement omise lors de l’établissement du budget 2016.

Vous conviendrez que de tels écarts sur le budget primitif, à savoir -70m€ sur les dépenses et +27m€ sur les recettes, soit un écart total de 97m€ nous laisse plus qu’interrogatifs sur la solidité et la sincérité de vos prévisions.

Sur les perspectives d’investissements pour 2017, votre rapport ne contient aucune information chiffrée, ni aucune liste des projets valorisés.

Nous n’y trouvons qu’une malheureuse phrase qui dit que la ZAC des Bergères va être poursuivie, sans recours à l’emprunt.

Autre petite information présentée dans votre rapport, le montant investi par habitant en 2015 et 2016, qui passerait de 879€ à 1.343€, en augmentation apparente de 52% ! cette présentation est fallacieuse, car elle intègre le montant des cessions non encore réglées par les promoteurs, et considérées comme « investissements financiers » ; ce ne sont pas vraiment des dépenses d’équipement.

En guise de conclusion, je voudrais demander que l’établissement du budget qui nous sera présenté fin mars soit fait de manière plus rigoureuse, notamment sur les investissements et les cessions, sans en omettre, et qu’une présentation des recettes et dépenses fiscales, attribution de compensation, fonds de compensation des charges territoriales (FCCT) nous soit présentée de manière clair, détaillée et complète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *